exemples d'objectifs :

trouver l'âme soeur, préparer au mariage,

donner un élan nouveau à la vie personnelle et/ou professionnelle,

éclaircir l'avenir personnel et/ou professionnel,

changer de métier, se reconvertir, gérer sa carrière, évoluer dans son poste, dans son entreprise, dans sa vie,

anticiper et être pro-actif, découvrir ses talents cachés, explorer ses valeurs, satisfaire ses besoins profonds,

maîtriser ses émotions, trouver son écologie personnelle, agir positivement, faire le premier pas

affirmer son style, formaliser sa mission de vie

atteindre son objectif, vaincre son stress, gagner du temps, réussir un examen, lancer un projet, améliorer sa communication,

progresser, bouger, changer, marcher, construire, choisir ....

 

La charte qualité du coach sur Internet

&

La charte qualité du coach solidaire

 

 

Les présentes chartes qualité contribuent à promouvoir le coaching comme un métier à part entière, un métier qui se pose en réelle alternative des quatre autres avec lesquels il est le plus fréquemment confondu : le coach n'est ni un thérapeute, ni un conseil-expert, ni un formateur, ni un gourou. Cette confusion entre le coach d’un côté, et le thérapeute, le conseil-expert, le formateur et le gourou de l’autre, s’explique par le fait que le coach traite des objectifs de même nature dans l’un de ses quatre domaines d’intervention, mais qu’il ne s’y prend pas de la même façon pour les traiter. Pour lever la confusion, la présente charte affiche clairement les principes de qualité que le coach respecte dans chacune de ses interventions.

 

 

1 - Dispositions communes

 

1 – 1 Vision du coaching

 

Le coaching est le métier de la cohérence et de l’optimisme. Il considère que chaque individu et chaque cas est unique et s’attache à réduire ses incohérences en privilégiant le parler vrai et l’agir vrai. Il aborde les choses sous l’angle positif, travaille l’énergie positive, la joie et les zones de lumière au détriment des zones d’ombre, des plaintes, des ruminations et autres manifestations de l’énergie négative.

 

Le coaching est le métier de l’excellence et de la performance, il optimise chaque sujet en cohérence avec sa nature unique dont il respecte le juste équilibre et l’écologie personnelle. Il est orienté solution dans la résolution des problèmes et la conduite du changement. Le coaching provoque des flashes de prise de conscience qui favorisent l’émergence de stratégies nouvelles pour la réussite d’un projet, la prise de décision et la clarification des réponses à une question donnée.

 

Le coaching consiste à créer un espace de partenariat entre le coach et la personne coachée de façon à ce que celle-ci puisse faire une pause dans sa vie, se détacher de son quotidien et de ses habitudes, découvrir des points de vue différents sur elle et sur son environnement et se recentrer sur ce qui compte le plus pour elle.

 

Le coaching est un partenariat ludique de créativité et de réflexion entre le coach et la personne coachée, pour favoriser l'action vers la réussite de l'objectif de la personne coachée par les moyens les plus élégants.

 

 

1 – 2 L'élégance, critère de qualité du travail du coach

 

La notion « d'élégance » caractérise la façon d'atteindre l'objectif fixé. L'élégance recouvre à la fois l'idée de rapidité et d'efficacité, de gain d'énergie et d'excellence dans le respect de l'écologie de l’individu, en permettant à ce dernier de créer et de consolider des liens avec le contexte dans une optique de développement personnel durable. Le coaching est le métier du développement personnel durable, un métier humaniste par excellence, un métier de la responsabilité solidaire.

 

 

1 – 3 Les quatre domaines d’intervention du coach

 

L’objectif que la personne coachée veut atteindre s’inscrit dans l’un des quatre domaines d’intervention du coach. Le coach n’est ni un thérapeute, ni un conseil-expert, ni un formateur, ni un gourou – certes, il accompagne la personne coachée dans la poursuite d’objectifs qui relèvent de l’un de ces quatre domaines d’intervention, mais il adopte dans sa pratique une posture différente, la posture caractéristique de son métier, la posture coach, alliance d’un savoir-faire et d’un savoir-être spécifiques.

 

 1 – 3.1 Le coach est orienté solution

 

La première nature d’objectif pour lequel le coach accompagne la personne coachée relève du domaine d’intervention « solution – problème » et peut s’exprimer ainsi : « J’ai un problème et je veux trouver la solution, je veux agir pour changer, dépasser la situation actuelle et mettre en place autre chose ». Le thérapeute aussi, traite les problèmes, mais le coach les traite de façon différente. Dans sa façon de traiter un problème, le thérapeute reste fixé sur le problème en question, pour tenter par exemple de le comprendre – alors que le coach se détache du problème pour s’orienter vers la recherche de solution, comment en sortir, changer de point de vue, de quelle façon dépasser le problème pour atteindre autre chose à la place. La personne coachée manifeste clairement sa volonté de changement hors d’un cadre médical ; le coach peut décliner une mission en orientant vers un autre professionnel - cf. article 1 – 8 ci-après.

 

1 – 3.2 Le coach est orienté stratégie

 

La deuxième nature d’objectif pour lequel le coach accompagne la personne coachée relève du domaine d’intervention « stratégie – projet » et peut s’exprimer ainsi : « J’ai un projet et je veux mettre en place la stratégie pour réussir ». Le conseil-expert aussi, traite les projets, mais le coach les traite de façon différente. Dans sa façon de traiter un projet, le conseil-expert apporte sa vision des choses et sa stratégie – alors que le coach apporte son écoute active et sa qualité de présence si particulières, qui vont enclencher un processus spécifique permettant à la personne coachée de voir plus clair en ses propres talents, de prendre confiance en elle afin de déterminer de quelles ressources nouvelles elle a réellement besoin par rapport à toutes les ressources qu’elle possède déjà. Le coach considère que le meilleur expert pour le projet de la personne coachée est… la personne coachée elle-même ; c’est elle la meilleure experte d’elle-même et de son projet, c’est elle la mieux placée pour savoir quelles stratégies gagnantes mettre en place pour la réussite de son projet, et le coach l’accompagne à en prendre conscience.

 

1 – 3.3 Le coach est orienté optimisation et optimisme

 

La troisième nature d’objectif pour lequel le coach accompagne la personne coachée relève du domaine d’intervention « optimisation performance – énergie positive » et peut s’exprimer ainsi : « Je veux améliorer la situation actuelle, je veux gagner plus d’énergie, plus de plaisir, plus de fluidité, je veux devenir plus efficace et plus performant ». Dans sa façon de traiter une demande d’optimisation ou d’augmentation de la performance, le formateur propose, lui aussi, comme le conseil-expert, des ressources extérieures – alors que le coach propose à la personne coachée de se recentrer sur elle et de trouver en elle les ressources nécessaires à l’atteinte de son objectif, à travers des outils spécifiques de coaching tels que le jeu, par exemple, ainsi que des techniques de questionnement, qui vont permettre à la personne coachée de gagner plus d’énergie, de plaisir et d’aisance dans sa vie, de gagner en efficacité et de répondre à son désir d’optimisation. Le coach privilégie l’optimisme, le positif, il travaille la face lumineuse de l’être avec humour et légèreté. Sa recherche de l’excellence est basée sur le juste équilibre, dans le respect de l’écologie de la personne.

 

1 – 3.4 Le coach est orienté valeurs et sens

 

La quatrième nature d’objectif pour lequel le coach accompagne la personne coachée relève du domaine d’intervention « valeurs, mission et sens » et peut s’exprimer ainsi : « J’ai une hésitation, un trouble, une question et je veux clarifier mon point de vue, prendre une décision, trouver une réponse ». Le gourou aussi, à sa façon, traite les questionnements sur le sens, mais le coach les traite bien évidemment de façon différente.

Dans sa façon de traiter une question sur le sens, le gourou développe une emprise et une influence focalisées sur sa propre personne – alors que le coach reste neutre et non-influent et propose des déplacements d’éclairages à la personne coachée pour que celle-ci fasse des prises de consciences nouvelles sur elle-même et sur son entourage et apporte ses propres réponses sur quelles sont par exemple ses vrais besoins, ses valeurs, son style, sa mission de vie – quelle est son écologie personnelle. Le coach accompagne la personne coachée à créer et développer des liens avec son environnement, à prendre en compte le contexte, à réfléchir sur le sens de ses actes, à passer de l’action -réflexe à l’action -réflexion en respectant son propre tempo… et en prenant conscience de sa responsabilité sociétale et environnementale, ce qui rend son action durable et solidaire. Le coaching est le métier du développement personnel durable, basé sur des valeurs humanistes et solidaires.

 

1 – 4 Distinction entre déontologie, labels et certifications.

 

Le coach affiche clairement sa déontologie. La déontologie se distingue des labels, des certifications et autres dénominations, en ce qu'elle contient des principes et des règles par définition... déontologiques, qu'aucune autre désignation ne saurait remplacer. C'est ainsi que le coach se distingue, par l'affichage clair de sa déontologie et de ses valeurs.

 

1 – 5 La mission du coach

 

La mission du coach consiste à accompagner le désir de changement et d'évolution de la personne coachée, à révéler les potentiels, à agir positivement vers la réussite de l'objectif.

Le coaching vise la réalisation du projet personnel et professionnel en cohérence avec les besoins profonds, la recherche de l'excellence dans le respect de l'écologie du corps et du mental, le gain en énergie, en plaisir et en talent, en fluidité et en élégance, l'affirmation du style et de la personnalité, la mise en œuvre des valeurs et du projet de vie, dans le cadre d'un partenariat en co-responsabilité avec toute personne désireuse de s'engager dans la voie de l'accomplissement de soi et de l'effort sur soi, dans le passage de l'action réflexe à l'action réflexion dans la prise en compte du contexte et du sens, ainsi que la congruence interne à la personne entre les actes, les paroles et les ressentis.

 

1 – 6 La mise à jour des connaissances du coach

 

Le coach qui respecte les chartes qualité du coach sur Internet et du coach solidaire est engagé dans un cheminement d'évolution continue et de mise à jour de ses connaissances. Le métier de coach est en constante évolution et le coach considère que personne ne détient la vérité en la matière; il est en perpétuel apprentissage.

 

1 – 7 Les outils du coach

 

1 – 7.1 Entre savoir-faire et savoir-être, la pluralité des approches

 

Les articles 1 – 7.2 à 1 – 7.4 ci-dessous donnent quelques exemples des outils utilisés par le coach, dont le meilleur outil est très certainement... lui-même. Dans l'espace de partenariat ouvert par le processus de coaching, l'élément prédominant est le savoir-être du coach qui s'exprime à travers une qualité de présence et d'écoute propre à ce métier. La pluralité d'approches est également essentielle, à citer notamment les neurosciences, l'approche systémique et les outils de linguistique avancée.

 

 1 – 7.2 Les paraboles, les contes, les fables et les métaphores.

 

Le coach utilise sans modération ces fabuleux moyens d'expression que sont les paraboles, les contes, les fables et autres métaphores. Pourquoi ? Parce que dans le jargon du coaching, cela s'appelle « méta-communiquer » : la méta-communication est un outil privilégié du coaching, depuis que l'anthropologue Grégory Bateson a créé l'école de Palo Alto dans les années 1950. La méta-communication, c'est la communication sur la communication, c'est par exemple prendre du recul par rapport au contexte en passant par le jeu, l'humour, la fable. Ainsi, le coach dispose à travers les différentes formes de paraboles d'outils qui favorisent la réflexion de façon ludique et créative.

 

 1 – 7.3 Les devises et les phrases inspirantes.

 

Parmi son arsenal, le coach possède une provision de devises, de phrases inspirantes auxquelles se référer selon les circonstances. Comme le disait Proust, en réponse au questionnaire célèbre auquel il a donné son nom, s'en remettre à une seule devise pourrait faire courir le risque qu'elle « porte malheur ».C'est pourquoi le coach en a prévu tout un arsenal, pour parer à toute éventualité... et pour rester fidèle à sa ligne conduite, qui est de favoriser l'action par un partenariat de réflexion et de créativité... dans l’efficacité et l’élégance. Une phrase inspirante exerce le cerveau à prendre le chemin des flashs intérieurs, prises de conscience nouvelles qui fondent le processus de coaching.

 

 1 – 7.4 Les mentors.

 

La recherche d'un ou plusieurs mentors est un outil de réflexion que le coach propose à son client, doublement utile. Si je ne sais pas bien exprimer quelles sont mes valeurs profondes, le coach va m'inviter à réfléchir à qui sont mes mentors, et à travers ce qu'ils représentent pour moi, je vais pouvoir remonter à la source de mes valeurs... Secundo, dans l'étude de la biographie d'un mentor, se trouve aussi un enseignement précieux : l'importance du contexte. La prise en compte du contexte, s’en tenir aux faits est fondamentale en coaching, et l'étude de la vie du mentor en fournit une illustration.

 

1 – 8 Confidentialité, intégrité, fiabilité et respect de la personne coachée

 

Le coach qui respecte les présentes chartes qualité s'engage à la plus grande confidentialité envers les informations reçues de la part de la personne coachée. Il fait preuve de la plus grande intégrité. Il est fiable dans la tenue de ses engagements. Il respecte la personne qu'il a choisi de coacher. Le cas échéant, il s'engage à informer clairement des raisons de son refus de prendre une mission, et à proposer d'autres solutions à la personne qu'il n'aurait pas choisi de coacher.

 

 

1 – 9 Les honoraires du coach – ou le montant de la participation de la personne coachée

 

Les honoraires du coach sont librement fixés entre les parties dans le contrat qui les lie, le cas échéant. Il est important de noter, cependant, que le plus souvent (hors offres spéciales et dispositions particulières) l'intervention du coach qui respecte les présentes chartes qualités donne lieu de la part de la personne coachée au versement d'une participation qui peut être effectuée de différentes façons, librement convenues entre les parties : paiement paypal ou paiement électronique directement sur le site Internet du coach, mais aussi troc, mécénat de compétences, don direct à une organisation caritative indépendante si choix de bénévolat du coach, etc...

 

 

2 – Dispositions spécifiques à la charte qualité du coach sur Internet :

dispositions relatives au site internet du coach

 

2 – 1 Déontologie :

En première page du site internet du coach figure le mot « déontologie » ainsi qu'un lien clair permettant à l'internaute de prendre connaissance des chartes que le coach respecte, dont la présente charte qualité.

 

2 – 2 Valeurs :

Il est du bon usage de la profession que le coach se présente à travers ses valeurs. Le coach se conforme à cette bonne pratique et fait figurer sur son site internet ses principales valeurs, parmi : la tolérance, la fidélité, la famille, l'engagement, l'accomplissement de soi, le dynamisme, la compétence, la bienveillance, le pragmatisme, l'approche orientée solutions, l'excellence, l'écologie du corps et du mental, la cohérence avec les besoins profonds, la créativité, la réflexion, la motivation, le plaisir, l'énergie positive, le talent, l'authenticité, l'élégance, la douceur, l'éducation, l'accroissement et la mise à jour des connaissances, la curiosité, le cheminement d'évolution continue, l'ouverture pluridisciplinaire, la responsabilité sociétale et environnementale, la solidarité, la fraternité, le don de soi, l'altruisme, l'écoute active.

 

2 – 3 Suivi personnalisé :

Le coaching est un processus personnalisé qui exclut le recours à un programme informatique dans le cadre par exemple de l’envoi de sms ou d’email, conformément aux principes d’unicité et de cohérence qui fondent la pratique du coach - cf supra.

 

 

3 – Dispositions particulières relatives à la charte qualité du coach solidaire :

dispositions relatives à l'engagement solidaire du coach.

 

L'engagement solidaire du coach est la conséquence des fortes valeurs humanistes du coach. Dans la lignée de sa vision humaniste et en pleine cohérence avec ses valeurs, le coach solidaire affiche clairement son engagement de solidarité, par exemple en soutenant une ou plusieurs organisations caritatives indépendantes, ou en pratiquant le mécénat de compétences ainsi qu'en participant à des actions de bénévolat.